Ce n'est pas MON Génie ! rétorqua Oriane, excédée Je ne savais même pas qu'il existait ! Ne serez-vous jamais capables de me pardonner, pour une faute que je n'ai pas commise, voyance par mail gratuite, N'arrêterez-vous donc jamais de me juger Au même moment, la porte s'ouvrit à toute volée, se fracassant presque contre le mur.