Le violon qui demeurait aussi beau qu'au temps passé, le violon dont Andrea prenait plus de soin que tout au monde Les mois passèrent, et un doux sourire envahit, voyance gratuite par mail,  lentement le visage du musicien Un soir qu'il savourait un coucher de soleil harmonieux, le tocsin transperça le ciel Un son métallique qui résonna jusque dans l'écume aux pieds d'Andrea Il ouvrit les yeux, comme émergeant d'un rêve, se leva et partit pour Saint-Tropez Il se dirigea sans hésiter vers l'église, tout son être fixé sur le clocher Le prêtre lui donna du pain et des vêtements propres, qu'Andrea accepta sans y prendre garde La cloche arrêta soudain de sonner et Andrea se mit à rire gaiement Le lendemain, ayant retrouvé figure humaine, Andrea Gardani visita, voyance mail gratuite,  le protégé de Mme de Saint-Tropez pour lui demander du travail Que cherchiez vous donc je me le demande, mais je suis heureux de vous voir rétabli Je cherchais répondit Andrea, à oublier la mesure du monde  Le monde est à la mesure de Dieu notre Seigneur, sachez-le et ne cherchez plus à l'oublier Vous trouverez toujours de la consolation dans l'Église Andrea Gardani sourit. « Je n'ai pas pu oublier la mesure du monde, mais je l'ai perdue ce qui est plus que je n'osais l'espérer, voyance gratuite par email, Ces propos ravivèrent aussitôt les craintes du vieux prêtre De telles paroles n'étaient-elles pas le signe d'une folie renaissante ? N'avaient-ils pas un arrière-goût d'hérésie ? Le violoniste le regardait toujours en souriant Il commença à jouer, trouvant dans son violon une musique étrange, d'une beauté familière et insignifiante, éclatante Le prêtre se mit à pleurer sans savoir pourquoi Andrea Gardani avait trouvé la musique du Ciel.