La vérité était-elle toujours la meilleure voie ? Je me sentais prisonnière de mes certitudes Ne fallait-il pas cacher le vide de son existence pour laisser croire que l’on est quelqu’un, voyance gratuite par mail, Était-il concevable de se montrer nue ? Le risque de disparaître était grand, trop grand pour y poser sa tête Le corps, c’était plus facile, quoique La femme était tellement absorbée, isolée dans son monde que maintenant, les clients la contournaient et la dépassaient, l’ignorant comme un obstacle gênant dont il fallait, voyance mail gratuit,  s’accommoder Je parvins à son niveau, juste derrière elle et je m’immobilisais soudain Je venais d’entrevoir le reflet de son visage dans la glace. La peau parcheminée, recouverte d’une couche de fond de teint épaisse, craquelée de mille parts par des rides profondes, les lèvres peintes en rouge vif outrageusement dessinées, prises de tremblement par intermittence et au milieu de ce tableau tragique, deux yeux bleus, brillants, perdus, qui en m’apercevant, se tournèrent vers moi et me fixèrent, me transpercèrent Je voyais maintenant le visage d’une très vieille femme.