J’avais alors pris la patience de lui expliquer que personnellement ma mère n’en avait rien à faire de mes goûtsEt que lorsque j’avais besoin de chaussures, elle, cabinet de voyance,  me donnait une somme précise équivalant à environ 25 euros afin que j’aille m’en acheter Le regard de ma fille m’avait renvoyé de la pitié.