Je devrais dire comme quatre arbres qui portent mon incroyable stature, mon allure monstre Au sol, j’y suis ancré Quelqu’un comprendra-t-il cela ? La nature j’y suis mêlé comme, voyance gratuite par mail,  à un écheveau Je parle au vent aussi L’air n’est pas le même quand quelque chose va se passer, cela je le sais et ne suis pas le seul Mais à présent j’ai peur.