il faut que je me lève, je me lève Merde Je n'y arrive pas, mes jambes ont l'air gravement engourdies parce que je n'arrive pas, telephone gay,  à les bouger, et je ne sens plus rien Elles sont étalées, raides mortes, le long du trottoir Je me mets à rire en les regardant Je ne sais pas exactement quoi faire dans la seconde alors j’attends, immobile, que mes jambes reprennent conscience, je regarde les gens qui défilent Comme chaque lendemain de cuite, je scotche.