la lourde chape de la pestilence Combien étaient-ils à pourrir là-dessous, écrasés, broyés ? Quand seraient-ils dégagés, reconnus, ensevelis à l'abri des mouches ? Ce spectacle, voyance par mail gratuite,  affligeant était le résultat du quart d'heure de terreur que nous avions connu le 13 juin, agrippés au talus de la route, près de Saint-Just-Sauvage.