En écrivant ces lignes, en retournant dans ce passé magique, je me rends compte de l’ampleur des sentiments que je lui vouais déjà à l’époque Je portais cet homme en moi Un feu ardent qui ne faiblit jamais Boule safran, cabinet de voyance, boule pourpre en mon ventre dédié au bonheur d’un homme qui ne se hâtait pas de faire un choix entre Marouche et Lise Il y a eu ma rage, ma colère quand j’ai fini par estimer qu’une seule femme