Il ouvrit la lourde du garde-bouffe… l’odeur pestilentielle d’un coulant lui étreignit les narines. « La vache ! Un calendos, mon frometon favori. » Il ouvrit la boîte : « baraqué le mec, gay telephone, juste à point ! Hum… bon, faut pas traîner. » Il fourra le fromage et son odeur dans sa poche et sortit de la cuisine.« Elle avait raison la môme Laura, je m’suis gourré, y’a encore une lourde sur la droite.Voyons voir ? Ouais, c’est par là.