C’est la seule qui connaît suffisamment Roger pour comprendre ce qui s’est passé… elle doit savoir… je suis sûre qu’elle est au courant ! » Zoé fonce vers la bouche de métro, voyance gratuite, son sac coincé contre le ventre rapport aux pickpockets et aux voleurs à la tire. Elle rumine de sombres pensées, tout en pestant contre ces syndicalistes à la con qui organisent cette fête ridicule.