Briska s’était presque adaptée à cette vie aventureuse malgré le danger et une angoisse indicible, qui, parfois, voyance par mail, lui tordait les entrailles Double vie(s Martine, je vais devoir partir tout de suite, me dit Briska en enfilant sa veste noire Je regardais par la fenêtre et j’ai vu une voiture décapotable qui roulait très doucement.